Autre-Monde

Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Peter Bailin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Bailin
Pan
avatar

Messages : 157
Points : 199

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Natation améliorée

MessageSujet: Peter Bailin   Jeu 25 Nov 2010 - 17:43

Janvier 2009

La honte. Voila ce que ressentait Peter à son arrivée à Eden, alors qu'il assumait la totale responsabilité de la mort de Jack. Il l'avait dit à Aaron, il irait seul annoncer au conseil la sinistre nouvelle. Et même s'il avait bien envie de retirer ce qu'il avait dit une heure auparavant, il comptait bien faire ce qu'il avait dit. Non pas qu'il soit particulièrement homme de parole mais surtout parce que sa fierté l'empêchait de se dégonfler. Il arriva devant l'édifice du conseil. La lumière crépusculaire lançait de longues ombres bleutées sur le sol. Le portier était rentré dans l'embrasure de la porte, pour éviter d'être mouillé. Pete regarda autour de lui, il n'avait même pas remarqué la pluie qui l'avait trempé jusqu'aux os. Il arriva devant le garde.

- "J'ai un message à transmettre au conseil."
Le portier se tourna vers lui et le dévisagea.

- "C'est pour l'expédition de pêche ? Viens, je crois qu'ils t'attendent."
Il décrocha une torche du mur et le guida à travers le couloir, il s'arrêta devant une porte, toqua et l'ouvrit en lui faisant signe d'avancer. Il se plaça dans le cercle au centre de l'amphithéâtre et vit les têtes se relever à son arrivée. Il reconnut les deux soeurs Zélie et Maylis, Neil, et quelques autres qu'il avait croisés mais dont il avait oublié le nom. Zélie, la plus âgée des deux soeurs se leva.

- "Peter ! Nous n'attendions pas de tes nouvelles avant demain, tu es venu ici dès que tu es arrivé ? Nous sommes patients tu sais, nous pouvions attendre que tu te sois reposé."
Elle souriait. Pete ne pouvait même pas comprendre la joie qu'elle ressentait tellement l'angoisse oppressait son esprit. On pouvait sincèrement et sans exagérer dire que Pete avait les nerfs à vif, et son visage était à faire peur, il avait réellement un tête d'enterrement, c'était le mot juste. Il prit une grande inspiration.

- "Je... je, euh... jesuisresponsabledelamortdeJack !"
Les membres du conseil adoptèrent tous des mines intriguées.

Maylis : - "Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as l'air... bizarre. Et parle plus clairement s'il-te-plaît."
Pete tenta de se calmer, il reprit une respiration convenable et passa la main sur son visage. Il ferma les yeux, se concentra, puis les rouvrit.

- "hum... Je ne reviens pas avec de quoi manger pour une semaine comme je vous l'avais promis. Il... s'est produit un accident... un regrettable accident, dont j'assume l'entière responsabilité. Cet après-midi, Jack Ryan est mort."
Aussitôt, un brouhaha extrêmement sonore retentit, empêchant quiconque voulait exprimer son avis de se faire comprendre, Pete distinguait de temps des insultes et autres injonctions sympathiques sortir de la masse sonore sans autre effet que de martyriser les tympans de tout le monde. Pete passa ses mains sur ses oreilles. Quelqu'un cria un "silence" très sonore et la salle se vida de tout son en quelques instants. Le Pan qui les avait fait taire se leva, c'était Steve, le responsable de l'équipe Alimentation. Il avait le physique de sa voix si l'on peut dire, avec ses épaules de déménageur et son cou de taureau on l'imaginait sans problème lancer un appel du haut d'une colline que les Pans d'Isis entendraient sans problème.

- "Laissez-le au moins s'expliquer, si vous continuez comme ça on passera la nuit ici."
Pete lui adressa un maigre sourire de reconnaissance.

- "Je ne suis pas ici pour me justifier, j'aurais du faire une reconnaissance des lieux avant. Il y avait au moins trois poissons géants, ressemblant vaguement aux combattants du Siam, ils étaient carnivores et je ne les ai pas vus venir."
Il marqua une pause pour rassembler ses idées. Désormais, toute la salle était silencieuse, comme pendue à ses lèvres.
- "J'ai fait une erreur, et j'en tire toutes les conséquences. Je vous promets que plus aucun Pan non-entraîné ne passera à proximité de cette étendue d'eau et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la respecter."
Il ramassa ses affaires et les laissant tous à leur surprise :
- "Je pense vous avoir tout dit, choisissez la sanction qui vous plaira, je m'y plierai."
Et il sortit du bâtiment, laissant derrière lui une assemblée complètement abasourdie par son apparition. Pete faillit sourire, même si son comportement parfois étrange en avait déjà étonné plus d'un, il vraiment frappé fort ce coup ci. Il s'assit le long d'un bâtiment pour réfléchir, les gouttes de pluie roulaient sur son visage. Bien qu'il soit trempé jusqu'aux os, il se sentait bien. A vrai dire, il était dans son élément, élément qu'il s'était décidé à quitter, c'était beaucoup trop dangereux. Pete se releva, péniblement. Il regarda autour de lui. Toutes les rues étaient vides, tout le monde était rentré pour s'abriter, la ville s'était endormie. Même les torches avaient été enlevées de leur support pour qu'elles ne prennent pas l'eau. Il se promena dans les rues désertes tout en ruminant ses pensées. Il passa par hasard devant l'infirmerie, c'était là que tout avait commencé et là aussi où la fin s'écrivait. En vérité, la seule chose au monde qui le retenait une minute de plus ici était en train d'agoniser dans une chambre à l'infirmerie. Pete poussa la porte et entra dans le bâtiment, les médics se retournèrent vers lui, surpris, et le dévisagèrent. Lorsqu'ils le reconnurent malgré son allure détrempée, son teint crayeux et ses cernes noirs, ils adoptèrent une moue désappointée et compatissante. Pete attendit qu'ils parlent mais ils n'osèrent pas. Son humeur devint plus noire encore qu'elle ne l'était avant.

- "Est-ce qu'il est..."
- "Non."
Mais c'était tout comme, c'était écrit sur son visage. Pete quitta l'infirmerie en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Bailin
Pan
avatar

Messages : 157
Points : 199

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Natation améliorée

MessageSujet: Re: Peter Bailin   Mer 2 Mar 2011 - 20:43

Pete ne ferma pas l'oeil de la nuit, l'angoisse l'en empêchait. Ce soir là il avait subi tant d'émotions négatives que sa tête n'en pouvait plus, s'il continuait comme ça il filait droit vers la démence. Et pourtant, il n'arrivait pas à se calmer, il ressassait sans cesse les derniers évènements dans sa tête, cherchant une solution dans ses souvenirs. Dans le milieu de la nuit il renonça à dormir et se releva pour se dégourdir les jambes. A l'extérieur, Pete n'arrivait pas à y voir à 10 mètres, la nuit était complètement noire, il n'y avait aucune trace de la lune. Il s'arrêta et laissa ses yeux s'accoutumer à l'obscurité, après quelques minutes il réussit à distinguer une faible lueur loin devant lui, c'était sûrement la torche d'un des guetteurs de nuit qui veillait à ce que la cité ne soit pas attaquée par surprise. Pete se dirigea vers la lumière, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal. Il traversa la cité jusqu'à arriver à une tour de guet en bois, à l'intérieur il y avait Aaron, il était sûrement de garde de nuit. Il grimpa sur le poste de guet et s'assit à côté d'Aaron qui arborait une mine pas franchement joyeuse.

- "Sacrée journée."
Aaron se retourna vers lui comme s'il venait de le remarquer.

- "Tu me l'ôtes de la bouche."
- "Je suis désolé si je t'ai blessé tout à l'heure, c'était vraiment pas mon intention. Avant la tempête on ne se connaissait presque pas et je pense que je préfère faire comme si on venait de se rencontrer. Je crois que si la tempête est arrivée c'est au moins en partie pour faire table rase avec le passé, on oublie ce qu'on était avant et on recommence une vie sans préjugés. Quand je rencontre quelqu'un je ne préfère pas savoir qui il était avant, ça ne m'intéresse pas, peu m'importe qui tu es, l'important c'est que tu fais."
Aaron le regarda avec de grands yeux.

- "T'as dormi cette nuit ?"
- "Je n'ai pas réussi à fermer l'oeil de la nuit, pourquoi ?"
- "Tu parles comme quelqu'un qui a passé des heures à réfléchir. Qu'est-ce qui t'empêche de dormir ? A part Jack je veux dire, personne ne peut plus rien pour lui maintenant et c'est pas en t'apitoyant sur toi-même que tu vas changer quelque chose, j'espère que tu comprends ça."
- "A peine je reviens de la baignade la plus désastreuse de ma vie que j'apprends que mon meilleur ami est sur le point de mourir à l'infirmerie."
- "Il est malade ? Et personne n'a réussi à le soigner ?"
- "C'est à peu près ça, oui."
- "C'est peut-être rien mais ça vaut quand même le coup d'essayer, je connais quelqu'un qui fait partie des Médics, il a peut-être un remède pour ton ami ?"
- "Ça vaut le coup d'essayer en tous cas, comment s'appelle-t-il ?"
- "Keny Manguel, il n'a que onze ans mais il connait bien les plantes et..."
- "Je le connais, on est arrivés à Eden ensemble."
Puis, sans rien dire d'autre, Pete se leva et partit vers le dortoir des plus jeunes. Aaron accourut à sa suite.

- "Attends ! Tu ne vas quand même pas le réveiller à cette heure là ?"
- "Si, je n'ai pas du tout l'intention d'attendre demain matin pour voir si Eames est encore en vie."
- "Fais attention à toi, il y a des surveillants dans ce dortoir, et il paraît qu'ils sont assez agressifs quand on s'introduit chez eux en pleine nuit. Je t'attends ici, il faut que je trouve quelqu'un pour me remplacer à mon poste avant de pouvoir te suivre."

Pete opina du chef et repartit vers le Dortoir. Il était dans un édifice en bois construit sur un seul étage de forme à peu près carrée où se trouvaient également d'autres pièces comme la bibliothèque par exemple. Il entra discrètement par la porte restée ouverte et mit sa capuche sur sa tête, pour ne pas se faire repérer. Le dortoir était au rez-de-chaussée, sur la deuxième porte à gauche, celle où était écrit "Dortoir, prière de ne pas réveiller les enfants". Sans faire de bruit il poussa la porte et resta pétrifié devant, face à lui se trouvait un garde. Il ne l'avait heureusement pas remarqué, trop occupé à dormir. Pete poussa un silencieux soupir de soulagement et progressa plus lentement à travers les rangées de lits pour ne pas alerter le surveillant assis dans un fauteuil au fond de la pièce. Il observa tous les Pans dormant dans la pièce, espérant reconnaître le visage de Keny. Il avança ainsi jusqu'aux trois quarts de l'immense pièce où il vit une petite tête blonde sortir de ses couvertures, c'était Keny. Pete s'approcha de lui et le secoua doucement, il ouvrit les eux doucement, l'air étonné et fatigué. Lorsqu'il aperçut Pete, il ouvrit ouvrit de grands yeux étonnés mais Pete lui mit la main sur la bouche avant qu'il ait le temps de parler.

- "Je m'appelle Peter, nous nous sommes rencontrés il y a trois jours alors que l'on arrivait à Eden. J'ai besoin de tes compétences en herboristerie tout de suite, c'est une question de vie ou de mort."
Keny écarquilla encore plus les yeux puis hocha la tête. Pete le laissa se lever puis lui prit la main pour l'emmener hors du Dortoir, mais à peine avaient-ils fait deux pas en avant qu'une voix un peu endormie les arrêta net.

- "Qui est là ?"
Pete ne prit pas le temps de voir qui les avait repérés, il attrapa Keny et le porta en courant jusqu'à la sortie du Dortoir puis le reposa au coin d'une ruelle pour souffler. Après avoir repris son souffle, Keny lui demanda tout naturellement ce qui lui était passé par la tête de le sortir du lit en pleine nuit.

- "Tu rappelles d'Eames ? C'était le malade que je transportais lorsque nous arrivés à Eden. Il est toujours à l'infirmerie mais son état a empiré, on m'a dit que tu connaissais bien les plantes et tout ça alors je me suis que tu pourrais peut-être l'aider. Parce que là c'est vraiment urgent"
On s'en doutait un peu vu l'heure à laquelle Pete était venu le chercher... Quoi qu'il en soit Pete et Aaron se retrouvèrent à l'endroit indiqué et filèrent tout droit à l'infirmerie.

A cette heure de la nuit le bâtiment état désert, seuls quelques malades et grands blessés étaient restés alités et dormaient, les Médics quant à eux étaient partis se reposer afin d'attaquer le lendemain en beauté. Pete alluma une lampe à huile et les guida jusqu'au lit d'Eames. Ce dernier était trempé de sueur et semblait plongé dans une sorte de sommeil agité où il n'arrêtait pas de gigoter et de gémir. Son torse était enveloppé par un bandage à l'endroit où le loup l'avait griffé, Pete l'enleva doucement pour ne pas réveiller son ami. Pete fit une grimace dégoutée lorsqu'il vit la plaie, c'était une balafre suppurante et violacée. Keny s'approcha du blessé et examina plus attentivement la blessure.

- "Alors, tu sais comment ça se soigne ?"
Keny : - "Peut-être"
Revenir en haut Aller en bas
Peter Bailin
Pan
avatar

Messages : 157
Points : 199

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Natation améliorée

MessageSujet: Re: Peter Bailin   Mer 2 Mar 2011 - 21:12

D'un coup, Keny sortit de l'infirmerie, sans rien dire à ses compagnons intrigués qui le suivirent au détour des rues d'Eden qui franchissait assez mécanique. Pete et Aaron tentèrent bien de lui demander ce qu'il faisait, mais il ne répondait plus, il était comme possédé. Pete était assez inquiet à son sujet, que lui arrivait-il ? Depuis qu'il avait été au contact d'Eames, il ne semblait plus tout à fait le même, mais pour savoir ce qui lui arrivait le meilleur moyen était encore de le suivre et de voir où il allait.

Lorsque Keny se mit à longer l'enceinte extérieure, Pete commença à se poser de sérieuses questions, Keny n'envisageait tout de même pas de sortir dehors en pleine nuit ? Les sorties en pleine nuit hors d'Eden étaient extrêmement dangereuses, la nuit toutes sortes de créatures faisaient de la forêt située aux alentours d'Eden leur terrain de chasse. Les trois compagnons passèrent devant deux gardes interloqués qui n'eurent aucune réponse à leurs questionnements muets, Aaron et Pete ne sachant toujours pas où ils allaient. Sorti d'Eden, Keny se dirigea droit vers la forêt, ses deux amis sur ses talons. Pete commença à se demander sérieusement s'il ne devait pas le stopper et l'empêcher de continuer, d'un côté il y avait l'espoir de trouver un remède mais de l'autre il y avait cette forêt, extrêmement dangereuse de nuit.

- "Keny, tu es sûr que c'est une bonne idée d'aller dans cette direction ?"

Keny : - "Nous y sommes presque, patience, nous sommes presque arrivés"

Oui nous sommes presque arrivés à la forêt ! Pourquoi il a fallu que j'oublie d'emmener mon couteau ?
Pete espérait qu'Aaron soit en mesure de les défendre même si à la mine peu rassurée de ce dernier il craignait qu'une épée soit insuffisante pour trois. Ils pénétrèrent dans le bosquet et Keny ralentit le bas, sondant les alentours, comme s'il cherchait quelque chose, Aaron quant à lui dégaina son épée et se mit en posture de combat. Grattements, grognements, sifflements, aboiements, la forêt regorgeait de bruits tous plus inquiétants les uns que les autres. Keny continua à examiner la forêt, Aaron resserra les doigts sur la garde de son épée, Pete ne savait vraiment plus où se mettre.

Aaron : - "Je ne sais pas si tes recherches avancent mais là, si dans dix minutes tu n'as toujours rien trouvé on s'en va. Parce que là..."

Keny : - "J'y suis presque... Attend un peu, c'est ça, j'ai trouvé ! Venez voir !"
Il leur montrait un arbuste qui ressemblait à tous les autres arbustes de la forêt.

- "Qu'est-ce que c'est ?"

Keny : - "Je n'en ai aucune idée mais j'ai comme l'intuition que ça a un rapport avec ton blessé."

Aaron : - "Attends, tu veux dire que tu nous a fais faire tout ce chemin jusqu'ici pour une intuition ?"

- "Au point où on en est..."
Dans l'état où était Eames, Pete ne pensait pas qu'il y ait quelque chose qui puisse aggraver son état alors toute nouvelle plante, aussi inconnue soit-elle était déjà un espoir. Aaron découpa une branche de l'arbuste avec son épée et ils repartirent au pas de course à Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Bailin
Pan
avatar

Messages : 157
Points : 199

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Natation améliorée

MessageSujet: Re: Peter Bailin   Ven 4 Mar 2011 - 14:07

Pete arriva le premier dans l'infirmerie au pas de course, la branche de l'arbuste dans la main, Aaron arriva juste après lui suivi de près par un Keny essoufflé qui commença à donner les instructions.

Keny : - "Commence par détacher toutes les feuilles et les mettre dans un bol, il faut que je trouve un burin et un mortier pour les écraser. Aaron, va chercher de l'eau et fais-la chauffer, on en aura besoin pour la préparation."
Chacun ayant sa tâche il commencèrent à s'activer, Keny récupéra un mortier et un burin dans un placard et s'affaira à panser la plaie suppurante d'Eames, Aaron remplit une casserole d'eau qu'il mit à chauffer sur un réchaud à gaz tandis que Pete effeuillait la branche et mettait les feuilles violacées dans le mortier. Keny se mit ensuite à écraser consciencieusement toutes les feuilles jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une sorte de bouillie et Aaron rajouta l'eau à la mixture qui prit la consistance d'une purée.

Keny : - "Je ne sais pas du tout s'il faut l'appliquer en cataplasme ou lui donner à manger, alors autant expérimenter les deux."
Il chercha un signe d'approbation de la part de Pete, ce dernier haussa les épaules, une tentative même infructueuse était toujours préférable à l'inaction. Keny prit une cuillère en bois et déposa la mixture le long de la plaie. Il entreprit ensuite de lui refaire un nouveau pansement par dessus tandis qu'il faisait signe aux autres de lui faire avaler la préparation. Pete prit le bol et tenta de lui mettre de la bouche quelques cuillerées mais la tâche n'était pas du tout aisée, Eames semblait ne pas aimer la mixture et tentait de la recracher de toutes ses faibles forces. Pete finit tout de même par réussir à lui mettre la décoction au fond de la gorge et il lui fit avaler avec un peu d'eau

Keny de son côté avait fini de lui appliquer le pansement et était en train de ranger le matériel à sa place. Ils avaient fait ce qu'ils avaient à faire, il ne restait plus qu'à prier pour que le remède soit efficace et pour que Eames ait encore la force de guérir. Pete allait sortir de l'infirmerie lorsqu'il tomba nez à nez avec un garçon de 16 ans, presque chauve et qui le regardait d'un air intrigué. Pete fit comme si de rien n'était.

- "Oh, salut ! Comment ça va ? Le jour est déjà levé ? Je vais aller me coucher moi, c'est fatiguant la garde de nuit mine de rien !"
Pete lui adressa un sourire faux qui se voulait rassurant. Il vit Aaron passer discrètement à côté d'eux l'air de dire "je te laisse t'expliquer avec lui tout seul".

Neil : - "Il fait bientôt jour mais je lève tôt alors... Mais qu'est-ce que tu faisais ici ? Il n' y avait pas de garde cette nuit."
Pete essaya de trouver une excuse qui sonnait vrai mais ne trouva rien qui puisse justifier sa présence à cet endroit, en désespoir de cause il marmonna une phrase bateau pour essayer d'endormir sa méfiance.

- "Oh rien, la routine tu sais. Bon, à plus tard !"
Et il sortit de l'infirmerie, suffisamment vite pour empêcher son interlocuteur intrigué de répliquer. Il laissa à Keny qui était encore à l'intérieur le soin de lui expliquer qu'il avait peut-être trouvé un remède miracle. S'il omettait le passage de l'intuition subite et de l'escapade nocturne en forêt il avait peut-être une chance d'être pris au sérieux.

Les jours suivants, Pete n'arrêta pas de travailler. Il avait demandé à être assigné à une tâche prenant beaucoup de temps, comme il n'avait rien d'autre à faire que de travailler en attendant une hypothétique rémission d'Eames, il s'était donné corps et âme dans la construction d'une écurie pour les chevaux des Longs-Marcheurs puisque c'était le travail qu'on lui avait confié. Clouer des planches toute la journée lui avait permis de se changer les idées, cela lui permettait d'éviter de penser à l'épisode du lac ou au malade qu'il n'osait même plus venir voir par peur de croiser Neil, ce fameux médic qu'il avait aperçu au conseil d’Eden la dernière fois qu'il y était allé.

Lorsqu'on chercha des volontaires pour une expédition ayant pour but de récupérer de nouvelles connaissances médicales Pete se proposa, il avait pu juger par lui-même de l'importance de la connaissance des médicaments lorsqu'on cherche à soigner quelqu'un. Il était donc parti, prêt pour de nouvelles aventures qu'il espérait trépidantes et riches en découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Bailin
Pan
avatar

Messages : 157
Points : 199

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Natation améliorée

MessageSujet: Re: Peter Bailin   Sam 14 Mai 2011 - 14:33

Mars 2009

Lorsque Pete rentra à Éden après deux mois de voyage, il était éreinté. Non seulement ils avaient parcouru près de la moitié du pays aller-retour à pied en l'espace de deux mois, mais il avait marché tout le voyage du retour sur des béquilles en attendant que sa cheville guérisse et dès qu'il fut jugé suffisamment valide, on lui colla un sac plein de livres sur le dos. Les dernières bribes d'espoir finissaient de disparaitre en lui lorsqu'il l’aperçut, cet arbre immense offrant son ombre à toute une ville en train de se réveiller. Éden était encore plus belle que dans ses souvenirs, partout on voyait des gens en train de s'activer, en cette fin de matinée. Le grand chantier lancé quelques jours après la tempête commençait à se terminer, outre le grand bâtiment regroupant entre autres la salle du Conseil, la bibliothèque, le hall des longs-marcheurs, l'écurie et le dortoir des plus jeunes se dressaient bon nombres d'habitations en dur et autres ateliers.

Pete passa l'entrée de la ville et se dirigea vers la salle à manger, histoire de se reposer autour d'un bon repas. Il commença à manger son repas tranquillement en compagnie de quelques compagnons de voyage lorsque quelqu'un vint s'installer à côté de lui.

- "Eames ! Tu vas bien ? J'ai cru ne plus te revoir..."
C'était bien le chef d'Isis qu'il avait face à lui. Même s'il semblait mieux se porter que la dernière fois, il n'avait pas l'air en grande forme. Il avait le visage émacié, le teint gris, il avait même perdu des cheveux à en croire les zones clairsemées sur le dessus de son crane.

Eames : - "Je vais mieux, grâce au remède de Keny. J'ai réellement cru que j'allais y rester dans cette infirmerie, j'ai passé un mois et demi quasiment sans me lever de ce lit."
Il semblait différent, comme si quelque chose avait changé en lui. Il paraissait plus sûr de lui mais en même temps plus humble, il possédait comme un sorte de charisme que Pete ne lui connaissait pas. Eames s'arracha les poumons dans un quinte de toux tonitruante puis continua.

Eames : - "Et toi, où étais tu passé ? On raconte que tu étais parti en expédition."

- "C'est à peu près ça, sauf que des Cyniks nous attendaient, ils ont été prévenus par un traître. J'ai réussi à m'en sortir mais ça n'a pas été le cas de tout le monde..."
Eames baissa les yeux, gêné, puis tenta de changer de sujet.

Eames : - "Je vois, et que comptes tu faire maintenant que tu es revenu à Eden ? Tu as des élèves à qui enseigner la pêche ?"

- "Non, j'ai abandonné cette idée. C'était trop dangereux."
Eames ouvra la bouche comme pour demander des détails puis se ravisa, voyant que Pete n'avait pas du tout envie de parler. Ils continuèrent à manger silencieusement puis Pete, sentant qu'il avait mis mal à l'aise son ami, se décida à relancer la discussion.

- "En réalité je n'ai plus grand chose à faire ici, la mission que je m'étais donné étant devenue obsolète, je me sens un peu inutile."

Eames : - "Pour ma part j'ai assisté au Conseil plusieurs fois, j'ai appris aussi beaucoup de choses concernant le fonctionnement de cette cité, il va falloir que je reparte à Isis, pour appliquer ces nouvelles connaissances. Mais j'ai surtout envie de retourner là-bas, retrouver mes amis, voir comment mon frère s'est débrouillé pour gérer le site panesque - même si j'ai toute confiance en lui, évidemment. Je vais bientôt commencer à former un groupe pour le voyage, dès que ma santé me permettra de faire ce voyage, seras-tu des nôtres ?"

- "Bien sûr ! Laisse-moi trois jours pour reposer ma cheville qui a souffert pendant le voyage et je te fais trajet jusqu'à Isis en en semaine !"

Le chef d'Isis s’esclaffa avec son ami, heureux de le retrouver.
Eames : - "Nous n'en sommes pas encore là et je crains que le voyage ne prenne un peu plus de temps mais nous serons très bientôt de retour chez nous."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peter Bailin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Bailin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Bailin
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde :: Archives :: Les Archives :: Corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit