Autre-Monde

Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Mickael Handerson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mickael Handerson
Cynik
avatar

Messages : 22
Points : 35

Feuille de personnage
Age PJ: 41 ans
Site panesque ou ville: Hénok
Altération ou métier: Chef de guerre de Malronce

MessageSujet: Mickael Handerson   Lun 23 Aoû 2010 - 23:53

Mickael portait une armure noire, faite de mailles et d'acier, cette armure lui avait été offerte par des représentants de Malronce qui sont à la rechercher de quelques capitaines d'escouades, en effet, Mickael avait postulé pour prendre en charge quelques hommes, comme il le faisait avant même s'il ne s'en souvenait pas. Il avait montré des prouesses lors de quelques combats d'entraînements et les quelques hauts gradés qui s'occupaient de ces entraînements décidèrent, au nom de la Reine, de lui donner une chance. Il fut nommé chef d'escouade, une quinzaine d'hommes avaient été mis sous son aile, il avait pour mission de les faire devenir de vrai tueurs sans pitié, une fois qu'il aurait fait ça, il pourrait les diriger comme bon lui semble, tant que ça ne va pas à l'encontre de sa majesté la reine. Il avait demandé s'il était possible d'avoir des hommes sans femmes, des hommes qui n'avaient rien à regretter s'ils perdaient la vie, ça requette fut accordée.
Il se leva de son lit et enfila le fourreaux de son épée dans son dos, ces nouveaux hommes l'attendaient dehors, il ne les avait jamais vus, il allait enfin faire leur connaissance, il allait enfin voir ceux qu'il allait former, ceux qu'il allait faire devenir des tueurs sans pitié. Mickael marcha tranquillement en direction de la sortie, réfléchissant à chaque mots qu'il allait leur dire.
Il était enfin face à eux, quinze hommes, qui avaient entre vingt et trente-cinq ans. Ils avaient des tailles différentes et des corpulences différentes, mais ils avaient tous le même regard, sombre et ténébreux. Mickael sourit.

- " Qui sait manier une épée ? "

Tous levèrent la main, sauf deux qui portaient un arc dans le dos

- " Vous deux, les archers là-bas, mettez vous sur le côté. "

Les deux jeunes hommes se mirent sur le côtés, ils étaient certainement jumeaux.

- " Parfait ça suffira." Il passa devant chacun des membres de ce groupe, il les examinait, un par un. Il recula ensuite et refit face au groupe, il prit une grande inspiration et dit alors :

- " Vous m'avez étés affectés, je dois faire mes preuves avec vous si je veux progresser. Je serai intransigeant avec vous, je vais vous apprendre à tuer et à ne pas vous faire tuer. Vous allez devoir être présent le plus souvent possible, dès que j'aurai besoin de vous vous devrez vous mettre à ma disposition. Je vous promets que je vais faire de vous les pires tueurs d'Hénok, même les Mangeombres auront peur de vous ! Une fois que vous ferez partie de mon escouade, c'est fini, sauf ordre de mes supérieurs, vous n'aurez aucun droit de la quitter. Je vous laisse une chance, si la peur vous prend, si vous décidez de rester ici sans rien faire, comme des lâches, alors partez maintenant ! Si vous restez, vous acceptez ce que je vous ai dit plus tôt. Alors, qui souhaite partir ?! "

Mickael avait le regard noir il fixait à nouveau un par un chacun des hommes qui étaient présent face à lui, aucune n'osa dire quoi que se soit.

- " Bienvenue dans mon escouades. Les représentants de notre Reine m'ont accordés une bourse pour mieux vous équiper, dans une semaine tout sera près, ainsi je vous laisse une semaine de répit pour vous reposer et boire à volonté, après cela, vous ne profiterez plus que de votre entrainement. Dans une semaine, votre nouvelle maison sera ici : Le bâtiment de la garnison ! "

Mickael fit volte face et se dirigea vers le bâtiment face à lui, il entra et laissa le petit groupe qui n'osait pas bouger. Quand les premiers décidèrent de parler on pouvait entendre que Mickael était un fou, pour certain, et pour d'autres, c'était un grand officier. Les esprits divergeaient mais tous allaient le suivre, pour le meilleur comme pour le pire.


---- Une semaine plus tard ----

A la grande surprise de Mickael, il ne manquait personne, les quinze hommes qui étaient présents la semaine dernière étaient là. Il fit un petit sourire et leur fit signe d'entrer dans le bâtiment. Il leur montra a tous le lieu que le responsable de Malronce lui avait montré quelque jour plus tôt, c'est là que son escouade allait dormir. Sur chacun des lits, il y avait une armure simple et une épée, sauf sur deux lits où il y avait dessus un arc, un carquois et plusieurs flèches.

- " Equipez vous, je vous attend dehors. "

Les quinze hommes sortirent en même temps, ils paraissaient beaucoup plus sérieux qu'avant. Mickael leur expliqua alors ce qui allait se passer : Tout d'abord ils allaient commencer leur journée par un << footing >> puis ils iraient faire du maniement d'épée pour les épéistes et du perfectionnement de l'habilitée pour les archers.
Pour tous, le footing allait être simple, un footing ce n'est qu'une course à pied, pour tout le monde oui, pour Mickael non. Ils partirent tous en dehors d'Hénok et ils se dirigèrent vers le fleuve qui était proche, il les avait emmenés a un endroit ou plusieurs rochers se situaient sur le bord de la rivière, devant ces rochers, quinze pioches, Mickael sourit.

- " Maintenant je vais vous expliquer ce que c'est que le footing. Vous allez devoir remplir vos sac avec ces pierres, vous utiliserez les pioches pour casser les pierres en morceaux, et vous utiliserez vos sac pour transporter les pierres d'ici jusqu'à la ville. Vous les déposerez chez le maçon. Jusqu'ici vous devez trouver cela assez simple, maintenant je vais imposer une règle du jeu. Si je juge que vous avez transporté assez de pierre chez le maçon, vous pourrez dormir une nuit complète. Si je juge que vous n'avez pas transportés assez de pierre chez le maçon, demain on recommence, mais toute la journée. Vous avez quatre heures. "

Mickael partit en direction de la ville les laissant seul les quatre heures qui suivirent. Il revint au bout de quatre heures. Les quinze hommes n'étaient pas là, les derniers, qui étaient les plus costauds étaient en train de revenir, ils avaient rapidement ramené un dernier sac chez le maçon pour alourdir un peu la masse totale. Ils transpiraient tous et ils étaient tous essoufflés, mais ils se tenaient bien droit.

- " Très bien, je vous laisse dormir cette nuit. Tant que vous serait ainsi, je serai moins intransigeant avec vous, il faut que vous donniez le meilleur de vous même pour chaque exercice, c'est ainsi qu'on progresse, c'est ainsi qu'on devient le meilleur ! Il faut écouter et exécuter. Voilà tout. Vous avez une heure pour manger et vous désaltérer. Pas une minute de plus, rendez vous à la sale d'entrainement, tous les retardataires ne dormirons pas cette nuit. "

Tous furent présent à l'heure, et ils débutèrent des exercices de maniement d'épée. Mickael était calme et expliquait des positions de défense, de contre attaque, des techniques pour se sortir de certaines mauvaises situations. Les archers eux s'entraînaient à viser en courant, en sautant, avec les yeux bandés : Ils devaient percevoir les sons présents dans la pièce et il devait viser de leur mieux. Au début c'était un désastre, mais au fil des semaines, les résultats devenaient plutôt bon. Les soldats savaient vraiment se battre, et les archers étaient devenus d'incroyables viseurs.

- " Je trouve que vous avez fait un excellent travail ces dernières semaines. Vous avez suivis mes ordres sans broncher, vous avez couru, porté, combattu sans jamais vous plaindre. C'est ainsi que l'on progresse, et vous avez progressé. Rien n'est encore acquis, vous ne savez pas vous battre comme de vrai guerrier, mais je suis fier de vous. Vous avez trois jours de repos bien mérités, buvez et profitez des joies de la Femme autant que vous voulez ! Dit-il en riant. Dans trois jours nous reprendrons l'entrainement. "

Mickael se retira le sourire aux lèvres, il avait fait d'eux de très bons soldats, si un jour ils devaient partir en mission, il savait qu'il pouvait leur faire confiance, il n'avait pas créer le plus dangereux groupe de tueur de cette terre, mais il avait fait de ces hommes un groupe uni et puissant quand ils sont ensemble. Il y avait un esprit d'équipe qui s'était formé dans ce groupe, chaque personne devait faire attention à l'autre, une vie vaut celle du groupe. Voilà ce que leur raconte Mickael depuis quelques semaines et ça a porté ses fruits, bientôt il demanderait une autorisation pour organiser une expédition sur les territoires des Pans, il voulait partir à la chasse, pour la Quête des Peaux !
Revenir en haut Aller en bas
 
Mickael Handerson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mickael Crichton
» Appel telephonique Victoire/Mickael
» Michael Jackson est mort...
» Michaëlle Jean, un Symbole de Réussite de la Diaspora Haïtienne
» Un cerceuil en or pour Michael Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde :: Archives :: Les Archives :: Corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit