Autre-Monde

Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Sycée Ruthless

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sycée Ruthless   Ven 28 Nov 2014 - 21:35

Sycée Ruthless

Sexe : Féminin - Age : 40 ans - Ville : Hénok.

Background :
Fille de diplomate, Sycée Ruthless passa toute son enfance et son adolescence à parcourir l’Extrême Orient, sautant de l’ambassade du Vietnam à celle du Japon, en passant par la Corée et la Chine. L’éducation de Sycée fut confiée aux soins des écoles locales : langue, calligraphie, art, philosophie de la vertu de la voie du Ciel, sports… Sycée eut ainsi un aperçu d'un kaléidoscope de cultures mais retrouva dans chaque nation la même directive commune : rigueur, politesse, discipline et élitisme. Elle pratiqua assidûment l’Haedong Kumbo (la voie du sabre de la mer de l’Est).

Puis alors qu’elle fêtait ses 18 ans, son père fut rappelé par le gouvernement américain à Washington. Le retour dans la culture occidentale fut pour Sycée un choc. Ici, dans son pays natal, le sens des équilibres du Yin et du Yang était totalement inconnu. On aurait dit le dragon doré opposé au chien galeux : persévérance contre laxisme ; compassion contre indifférence ; droiture, honneur, spiritualité contre... rien ! Quelle était donc cette Amérique ? Durant un temps, elle s’obstina à observer le chemin de Confucius. Or, cela n’amena que railleries auprès de ses camarades de classe, malaise de la part de ses professeurs, et moqueries des voisins de son quartier. Elle était une gaijin dans son propre pays. Son père, plongé dans la dépression depuis son retour d’Asie, n’écouta pas sa souffrance.

Aigrie, Sycée laissa filer sa vie. Elle se contenta de petits boulots : serveuse dans un bar à sushis, employée chez un fleuriste où elle mettait à profit son art floral japonais, vendeuse dans une boutique de thé. Pas d’ami, aucune passion amoureuse, seule la pratique du sabre lui apportait de la joie. Mais cette joie était rageuse, sauvage. Ce n’était pas ainsi que l’on pratiquait le Haedong Kumbo, c’était contraire au code d’honneur, ce qui ne la rendait que plus furieuse envers le peuple américain car c’était de sa faute si elle se comportait ainsi.  

C’est un reportage TV qui fit basculer sa destinée. A la fin de l’émission, Sycée souriait. Elle venait d’entrevoir sa mission : redresser les torts, éduquer le peuple de demain pour qu’ils deviennent des américains bienveillants et en harmonie sur le chemin de la haute vertu. Oui, il était de son devoir, de sa loyauté envers son pays en tant que citoyenne américaine, de prendre le mal à la racine. Sycée se présenta dès le lendemain au camp de redressement pour jeunes en difficulté, et postula pour le poste de personnel encadrant. Son objectif : dévoiler à ces adolescents le chemin de la discipline et de l’humilité. Pour cela, le corps devrait être contraint et souffrir pour éliminer les impuretés et s’élever vers le Ninyo.

Sycée prit en charge un groupe de 8 adolescents enfermés tant pour des problèmes de drogue, que pour un comportement violent, ou des délits plus graves. Elle ne tarda pas à échanger la matraque fournie contre son sabre. Sycée imposa dès le premier jour ses règles de fer. Vêtus d’un simple sarong, les adolescents simplement numérotés subissaient, dès le lever, un enseignement philosophique de la voie du Ciel par jour, grâce à l’apprentissage par cœur des 4 livres et des 5 classiques de la pensée de Confucius. Le sport était exercé de manière intensive, le jeun pratiqué une fois par semaine, la position assise interdite, la toilette consistait au frottement de feuilles de thé sur l’ensemble du corps au milieu d’encens brûlé... Le soir venu, les prisonniers rejoignaient leur cellule où ils couchaient à même le béton nu, vidés.

Chaque faiblesse, la moindre erreur dans la récitation d’une poésie, valait un coup appliqué du plat du sabre sur les mollets, l’épaule ou le coude. Une parole prononcée en dehors de la pensée de Conficius revenait à trois jours de jeun. Le directeur de l’établissement ne rechignait pas à applaudir la méthode de Sycée. Malgré la terrible maigreur des jeunes des suites des privations, leur repoussante saleté, les bleus laissés par les coups de sabre, jamais il n’avait vu plus spectaculairement délinquants devenir des prisonniers disciplinés et obéissants. Le directeur prodigua même moult encouragements à son éducatrice.

Ce matin là, n° 5 fit certainement la plus grave erreur depuis son enfermement. Il flancha. Ses jambes ne le soutenaient plus. Sycée appliqua un violent coup de sabre sur les reins de N°5.
- « Debout », rugit Sycée.
- « Je ne peux pas », répliqua n°5.
- « Si tu le peux, la souffrance est dans ton corps, pas dans ton esprit. Cherche la voie spirituelle. »
- « J’ai mal, Madame, j’ai si mal... »
Sans aucune émotion, Sycée leva son sabre et lui trancha net la main.
- « Désormais, tu sauras pourquoi tu as mal. Mets toi debout ! »

Elle se félicita en son for intérieur du courage et du sang froid dont elle avait fait preuve face à  N°5. Grâce à une fidélité absolue à la ligne de conduite qu’elle avait choisie dès son entrée dans l’établissement, grâce à l’éthique qu’elle montrait dans sa mission : loyauté, pureté, et parfaite maîtrise de soi allant aujourd’hui jusqu'au sacrifice de soi-même, elle vivait en harmonie avec l’univers. Elle devenait de ses grands guerriers japonais qui, au cours des siècles, représentaient les plus purs : les samouraï. Jamais elle ne se douta qu’elle s’était égarée de la connaissance du dragon Céleste.

Le lendemain du Cataclysme, Sycée était déjà debout, armée de son sabre. Elle s’orienta vers les brasiers au pas de course, brandissant son arme. Elle ne savait pas pourquoi elle courait, mais une violence, une rage dont elle ne savait la provenance, la poussait à rejoindre un lieu. Les paroles de la Reine Malronce trouvèrent résonance en elle. Au travers du brouillard, des images : les enfants devaient être soumis à la discipline via la souffrance. Elle se jura d’aider Malronce dans sa quête et mit à sa disposition sa main armée. Sycée était une redoutable guerrière.

Description physique :
Sycée ne s’est jamais inquiétée de son aspect physique, hormis un souci hygiénique proche de l’obsession. Son regard bleu hautain, l’absence de sourire, lui donnent un aspect froid et distant. Ses cheveux blonds mi-longs sont coupés par elle-même. Les longues heures d’entraînement au sabre coréen lui ont donné un corps dynamique mais androgyne. Sûr que si vous la frappiez, vous seriez certain de vous faire sacrément mal ! Aucune douceur, aucune féminité ne vient tempérer son aspect sec et anguleux.

Caractère :
Sycée, élevée dans la discipline et l’élitisme, attache beaucoup d’importance au courage, à l’honneur, la loyauté, la performance, le devoir, et… la philosophie. Malheureusement, beaucoup d’autres vertus apprises ont été masquées, voire oubliés : sagesse, empathie, respect. L’on peut dire que Sycée a basculé du côté obscur de la Voie Céleste. Sycée est mauvaise, sociopathe, toujours sur le qui-vive, aussi tordue qu’un nid de serpents.

Mémoire :
Le sabre ! Tous les gestes, danses, cris sont profondément ancrés et elle y excelle. Le sabre n’est qu’une extension de son bras. Sycée a quelques flash-back : des adolescents terrorisés sous son commandement, sages et obéissants, ou encre la profondeur d’un gong apportant la sérénité précurseur de la méditation.

Possessions :
- Un sabre et son fourreau
- Une pierre à aiguiser
- Des bandelettes de cuir huilées
- Une belle paire de bottes courtes en cuir souple.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 871
Points : 1037

MessageSujet: Re: Sycée Ruthless   Mer 3 Déc 2014 - 10:52

Salut Sycée,

Je viens de relire ta fiche, et de la remettre en forme.

J'ai un problème avec toute la partie sur le camp de redressement. En effet, à la base, avant la tempête, l'univers dans lequel nous jouons est notre univers IRL, celui du XXIème siècle. Alors je sais bien que ce genre de camps existe bel et bien, en particulier aux Etats-Unis, certains sont même basés sur les principes des formations militaires. Mais dans tes descriptions, c'est trop, beaucoup trop. Le mitard en cas d'infraction, le jeun, à la rigueur je peux le comprendre, mais les ados numérotés, la position assise interdite, la toilette aux feuilles de thé... on n'y croit pas une minute. N'oublions pas que nous parlons d'une grande puissance braquée sous l'oeil des caméras du monde entier. Les enfants ont des droits, et s'ils s'amusaient à faire ce genre de choses, cela génèrerait un véritable tollé ! Et alors le coup de la main tranchée... heu... non !

J'aimerais également que tu étoffes les parties Caractère & Mémoire (5 lignes minimum chacune).
D'autre part, j'ai corrigé un nombre assez important de fautes. Il te faudra faire plus attention car nous sommes assez à cheval là-dessus.

Pour ton avatar, il doit être aux dimensions 150 x 200 pixels. Si tu ne sais pas l'adapter, il y a un sujet où tu peux faire une demande d'assistance dans la section Administration. J'ai également besoin des crédits de l'image (si célébrité, son nom ; si image créée, celui du créateur).

Enfin, j'ai modifié ton identifiant de telle sorte qu'il soit sous la forme "Prénom Nom" comme stipulé dans le règlement du forum. Attention lors de ta prochaine connexion.

Voilà, je te laisse modifier les parties incriminées, en les mettant en rouge, s'il te plaît, cela m'évitera d'avoir à tout reprendre.
Tiens moi au courant !  Smile

_________________
Ce message a été posté par un administrateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://autre-monde.rpg-board.net
 
Sycée Ruthless
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sycée Ruthless
» Ruthless {7/7
» Evanora Zelena Iris West - The Wicked witch of the West " Wicked, dark, ruthless, crual, but never crazy ! "
» (F) Chloé Norgaard, aka. Emilia Cameron - Ruthless
» Ruthless Agression 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde :: Archives :: Les Archives :: Corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit