Autre-Monde

Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Miller Copper-Wings - Personnage décédé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miller Genessis
Kloropanphylle
avatar

Messages : 133
Points : 272

Feuille de personnage
Age PJ: 16 ans
Site panesque ou ville: Le Nid
Altération ou métier: Lien symbiotique

MessageSujet: Miller Copper-Wings - Personnage décédé   Sam 15 Déc 2012 - 22:13

Miller Copper-Wings

Personnage décédé - Ne pas utiliser comme PNJ

Sexe : Masculin - Age : 16 ans - Site panesque : Le Nid.

Background :
Archives du Nid, vingt ans après la Tempête :
Un jeune garçon aux cheveux noirs avec des reflets verdâtres se tenait devant des centaines de petits livres de cuir noir. Dans chacun d'eux se trouvait la biographie complète d'un Kloropanphylle ayant survécu à la Tempête et ayant contribué à la construction du Nid. Il cherchait un carnet particulier, celui d'un homme disparu depuis de longues années mais qui avait laissé un héritage, lui. Le jeune garçon trouva enfin le carnet intitulé "Miller Copper-Wing"...

Avant la tempête :
Miller Copper-Wing est né en 1993 dans la magnifique villa de sa famille dans l'état de New York. Fils de l’industriel Howard Genessis et de la scientifique en chef de Genessis Armored, Tania Williams. Très tôt, Miller manifesta un énorme potentiel intellectuel : au test de Q.I., il démontra un quotient intellectuel de 160 points. A 3 ans, il montra d’énormes capacités de manipulation. En effet, il passa toute sa jeune enfance à jouer avec les nerfs de ses parents et du personnel de maison, profitant de tout ce que son statut pouvait lui donner. Vers l’âge de 6 ans, il entra dans une des écoles privées les plus chères des Etats Unis. Il se fit renvoyer au bout de seulement 3 mois de cours après avoir fait exploser le gymnase de son école avec une bombe artisanale. Son intelligence remarquable le rendit extrêmement arrogant et violent dans ses propos vis à vis des autres enfants et même des autres êtres humains.

A 10 ans, Miller entra dans un collège-lycée pour surdoués dans la banlieue de Philadelphie. Pour la première fois de sa vie, il se sentit enfin à sa place et y coula d'heureuses années auprès de Strasia Hammer, seule personne qui avait un caractère encore pire que le sien. Ensemble, ils mirent leur redoutable intelligence au service de leurs envies. La ville de Philadelphie apprit à craindre ceux qu'ils nommaient "les jumeaux du diable". Bombes à peinture, robots radio-commandés, voitures trafiquées... Rien ne fut épargné aux habitants du quartier du collège. Strasia pratiquant l'arc à bon niveau et Miller étant ceinture marron de Jujitzu, aucune des brutes qui peuplaient la ville ne s'en prenaient à eux, sauf si elles étaient au moins cinq.

A l'âge de 15 ans, Miller entra en conflit ouvert contre ses parents. Il se fit tatouer un faucon aux ailes ouvertes sur le poignet, pour symboliser les ailes de la liberté qu'il désirait tant. Quand on lui demandait pourquoi "Copper-Wings" (ailes de cuivre), Miller répondait que le cuivre était le premier métal travaillé par l'homme, que ça avait été un bond en avant dans l'évolution et que c'était sa manière de rendre hommage aux génies qui le forgèrent pour la première fois. Strasia, elle, fit encore plus fort et se tatoua un grand dragon dans le dos pour prouver à Miller qu'elle était la plus dingue des deux.    

Une vie parfaite dans un monde parfait, mais à force de faire la tête brûlée, on finit par se tuer. Un soir, après avoir piégé une antenne téléphonique pour qu'elle relie tous les numéros de téléphone sur la messagerie de son professeur d'EPS, Miller se fit prendre en chasse par une voiture de police. S'il se faisait coffrer, il passerait un paquet d'années à l'ombre. Miller se mit alors à courir dans les rues de Philadelphie, Strasia sur ses talons. Filant comme le vent les deux amis couraient au travers des files de voitures. Cependant, la ville de Philadelphie n'est pas une ville où il fait bon d'être un piéton. Alors qu'ils traversaient un carrefour peu fréquenté, toujours suivis par la voiture de police, Miller fit la première erreur de sa vie. Il ne vit pas la voiture qui arrivait, tous feux éteints, droit sur Strasia et lui. Il ne se souvint pas exactement de ce qu'il se passa, juste du hurlement des freins de la voiture et d'une atroce douleur dans la jambe gauche.

Le jeune garçon souffla, il arrivait enfin à la partie qu'il voulait lire, les premiers jours de la vie de Miller parmi les Kloropanphylles.

Miller se réveilla en sursaut. Un vent froid balayait sa chambre, une fine couche de neige recouvrait le mobilier. Au loin, il entendait des pleurs et des cris. Il se leva d'un bond. Au moment où il posa sa jambe gauche sur le sol, il perdit l'équilibre et tomba, se rendant compte, seulement à ce moment là, qu'elle était abîmée de longues cicatrices courant du mollet jusqu'à la cuisse. S'aidant de la rambarde de son lit, il se remit debout. Il chercha du regard quelque chose qui pourrait lui être utile, il avisa une armoire ainsi qu'une paire de béquilles. En fouillant dans le tiroir de l'armoire, il retrouva les vêtements qu'il portait la nuit de son accident. Il s'habilla en vitesse. Quand il sortit de sa chambre, il vit dans le miroir son visage, du moins ce qu'il en restait. Tout son coté gauche était marbré par du tissu cicatriciel d'une couleur marron clair.

Sans prêter davantage attention à ce détail, Miller se précipita dans le couloir aussi vite que possible, et vit une hideuse forme humaine qui poursuivait deux enfants dont un en béquilles. Avisant une hache anti-incendie, Miller s'en saisit et interpella la forme. L'hideuse créature se retourna et Miller eut la nausée devant ce visage si buriné et déformé. Cependant, il continua à crier, la créature s'approcha de lui d'un pas traînant, comme un zombie. Miller tenait la lourde hache aussi haut que possible, tache rude surtout pour quelqu'un qui avait passé un bout de temps dans le coma. Quand le monstre fut à deux mètres de lui, il arma son bras et fit un large mouvement circulaire pour faire gagner à la hache le plus de vitesse possible. L'arme toucha la créature pile sous les côtes flottantes. Épuisé par l'effort qu'il venait de fournir et aussi à cause de son attaque, Miller tomba au sol et perdit connaissance.

Quand il se réveilla, il vit le visage d'une jeune fille sans cheveux qui chantait une petite chanson. Quand Miller lui demanda de se taire, elle ne lui répondit pas. La fille se contenta de se lever et d’appeler quelqu'un. Strasia apparut rapidement dans son champ de vision. Elle aussi n'était pas sortie indemne de l'accident. Une longue cicatrice lui barrait le visage depuis l'œil gauche jusqu'à la joue droite. Miller se sentit mieux à la vue de son âme sœur. Strasia lui expliqua ce qui s'était passé. L'accident, son opération de presque huit heures pour lui retirer les morceaux de métal qui s'étaient incrustés dans son corps, la blessure à sa jambe, sa propre blessure au visage et comment elle s'en était tirée et surtout la Tempête. Quand Strasia arriva à ce passage, de nombreux autres enfants se rapprochaient, tous voulaient savoir comment une "valide" avait survécu à la Tempête, et tous voulaient savoir ce qu'il se passait dans le reste du pays.

Quand Strasia s'était réveillée juste après la Tempête, elle avait compris que ça serait un monstrueux bordel et avait rassemblé ses affaires ainsi que celles de Miller. Des vêtements pour eux deux, son arc et ses flèches, le kimono de Miller ainsi que ce qu'ils nommaient "le kit de survie en cas d'attaque de zombies", puis elle avait rejoint la clinique où il se trouvait. Ceci dans la neige et le froid. Sur la route, Strasia n'avait pas croisé qui que ce soit et n'avait pas non plus croisé le moindre engin disposant d'un moteur, que ce soit l’hélicoptère de la clinique, les ambulances, les voitures, les motos et même les scooters, tous avaient disparu. Le constat fut le même quand Miller ouvrit le kit de survie et que, à la place du Colt 1911 de calibre .45, il ne vit qu'une flaque de métal fondu. Le monde avait changé, Miller le savait maintenant, il lui restait à connaître sa place dans cet autre monde.

La fatigue commençait à peser sur les yeux du jeune garçon, il passa rapidement sur plusieurs chapitres qui racontaient sa rencontre avec les autres patients du service de pédiatrie, les forces grandissantes de ses camarades dont certains auraient pourtant dû mourir sans traitement. Il s’attarda quelques minutes sur la description de la végétation qui chaque jour grandissait, ainsi que sur les transformations physiques de lui-même et de ses camarades. Il n'eut pas l'occasion de lire plus en avant, la fatigue lui ayant demandé son dû, il s'endormit sur la table.            

Description physique :
Miller mesure environ 1m85, d'une musculature autrefois svelte et puissante mais maintenant asymétrique, conséquence de sa jambe blessée. Sa béquille lui donne un air de pirate qu'il aime bien. Ses cheveux autrefois bruns teintés d'une couleur de cuivre sont maintenant noirs fortement teintés de vert. Cette coloration, que Miller n'aime pas du tout, le pousse à porter dès qu'il le peut le casque qu'il y avait dans son kit de survie. Ses yeux qui étaient avant gris acier sont maintenant d'un vert profond. Les marbrures marrons que Miller avait, souvenir de son accident, sont  maintenant d'une couleur verdâtre du plus bel effet. Son bras gauche présente des traces de scarifications qu'il a lui même fait pour "égaliser" son corps car ainsi tout son coté gauche présente des marques, et tout son coté droit est immaculé. Sur le poignet gauche, on trouve un petit tatouage représentant un faucon aux ailes déployées.

Caractère :
Miller est quelqu'un d’extrêmement solitaire et peu enclin au travail de groupe, il ne fait confiance qu'à Strasia avec qui il a un lien qui est limite symbiotique. Arrogant et condescendant, Miller est un Kloropanphylle peu apprécié en tant que personne. Il a très mal vécu les changements qu'il a subis suite à son accident, son infirmité qui a avec le temps fini par devenir presque insignifiante, le rendit très dépendant des autres membres de la communauté pour survivre. Cette période de sa vie rendit Miller un peu plus "tendre" et moins agressif. Ayant finalement compris qu'il ne pourrait jamais plus se battre comme avant, Miller se réfugia dans son intelligence, toujours partant pour relever le moindre défi qui ferait chauffer ses méninges.
   
Altération :
Le lien extrêmement fort que Miller entretient avec Strasia est teinté de mystère pour tout ce qui lui est étranger. C'est plus qu'une amitié, c'est un lien invisible qui les relie tous les deux. Comme une seule personne. Ce lien est si fort que parfois Miller peut entendre les pensées de Strasia et ensemble, ils peuvent faire nombre de choses.

Possessions :
- un sac de voyage
- un arc
- une dizaine de flèches
- une bombe lacrymogène
- un carnet
- quelques vêtements
- un kimono.
--------------------------------------------------
Mes aventures sur Autre-Monde
Les RP auxquels j'ai participé.

INTRIGUE : DANGER IMMEDIAT

Juin 2009 :
- Virulence et contagion - TERMINE

Août 2009 :
- Un chêne qui perd ses feuilles - TERMINE


Dernière édition par Miller Copper-Wings le Lun 1 Avr 2013 - 10:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Miller Copper-Wings - Personnage décédé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fan club de Minami Itsuki/Ikki (air gear)
» Les faits et gestes des Wings.
» 1- Marissa Miller VS Maryse Ouellet
» Formulaire de création de Personnage
» Le patronus de votre personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde :: Archives :: Les Archives :: Personnages Inactifs-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit