Autre-Monde

Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Joanie Potter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joanie Potter
Pan
avatar

Messages : 295
Points : 317

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Télépathe

MessageSujet: Joanie Potter   Ven 26 Aoû 2011 - 14:54

Joanie Potter

Sexe : Féminin - Age : 15 ans - Site panesque : Eden.

Background :
Joanie a vu le jour dans un petit port du Maine. Ses parents, fervents catholiques, ont fondé une famille de 5 enfants dont elle est la cadette. Et tout ce petit monde vit dans la grande maison des grands-parents Potter, propriétaires de l’entreprise de pêche "The Funny Lobster". Joanie est donc dès l’enfance très entourée et chouchoutée par trois grands frères, une sœur aînée, une maman infirmière et un papa pêcheur. Et quand elle n’est pas avec sa famille, elle est en vadrouille avec quelques amis dans les bois à l’entour milles fois explorés, ou autour d’un phare qui enfièvre leurs imaginations juvéniles. A l’école, sans être populaire, elle n’a pas moins tissé de solides amitiés grâce à sa gentillesse naturelle. Elle est une bonne élève mais c’est davantage grâce à sa faculté à apprendre vite qu'au temps qu’elle passe à étudier car il y a bien mieux à faire dehors, sous les arbres, avec son chien et ses amis : Nathan, Curtis et Kelly. Elle consent toutefois à s’enfermer une fois par semaine au Centre Médical où elle est bénévole.

Un jour, elle surprend deux voyous bien connus à Lubec en train de tabasser le chien d’un voisin, ce qui la met dans une rage sans précédent et elle se rue sur eux sans réfléchir aux conséquences. C’est grâce à l’intervention de Simon, un gamin solitaire, qu’elle s’en sort sans égratignure. Toutefois, ils ont éveillé la morgue des deux sales gosses qui n’hésitent pas les houspiller dès qu’ils en ont l’occasion. Mais ils font face tous les deux car Simon est un gamin introverti et très peu populaire, parce qu’il est né dans une famille de fâcheux pas très fréquentables et pauvres de surcroît. Les deux adolescents s’attachent l’un à l’autre et bientôt, Joanie le fait accepter à ses amis. Et le temps continue à couler au fil des courants marins de la Baie de Fundy. Mais bientôt, une tempête vient éteindre le phare de West Quoddy Head.

Joanie émerge d’un sommeil peuplé d’étranges cauchemars hantés par des créatures mutantes. La première impression qui l’assaille lorsqu’elle relève la tête de son petit secrétaire, c’est une sensation de vide. Il lui faut quelques minutes pour revenir à la réalité et se débarrasser des dernières brumes du sommeil. Sa chambre tout en rose et blanc est calme, aussi calme que la rue en bas qui, à travers la fenêtre, impose aux yeux de la jeune fille cet Autre Monde ! La route goudronnée a disparu au profit d’un sable grossier, les jardins du quartier, d’habitude bien proprets, se perdent sous la végétation digne des forêts luxuriantes des Rocheuses. Le cœur battant et les mains tremblantes, Joanie dévala les escaliers pour découvrir qu’à l’image du reste, la maison était abandonnée, comme elle. Elle appela ses parents mais seul l’écho se sa voix lui revenait aux oreilles. Alors une boule lui monta à la gorge et elle se mit à pleurer en errant aux hasard des rues de Lubec, criant les prénoms des membres de sa famille, de ses amis, de ses voisins…en vain.

Et puis elle appela son chien, Malcolm, avec la force du désespoir et une petite boule de poils blanche comme neige apparut au coin d’une clôture et accourut vers elle. Joanie prit le petit chien dans ses bras et se consola dans la chaleur et la douceur de son pelage. Elle se laissa aller à l’allégresse de ces retrouvailles. C’est ce qui l’aida à survivre, elle reprit espoir et sur une impulsion nouvelle, se sentant guidée par l’animal, elle chercha de la nourriture, s’équipa et se mit en route vers une destination inconnue. Elle suivait son Westie sans se poser de question car leur complicité s'était accrue et par la force des choses, il était devenu son seul et unique compagnon, celui sur qui elle devait compter. La nature rebelle se montrait clémente, elle trouvait de quoi manger et les créatures qui, soit la fascinaient, soient l’effrayaient, ne s’en prenaient que rarement à elle. En chemin, elle apprenait à apprivoiser ce nouvel environnement tout en faisant le deuil de son ancienne vie, de sa famille aimée, de ses amis disparus. Ça n’était pas facile et bien souvent elle s’endormait les larmes aux yeux, mais les câlins de Malcolm et cet indicible espoir qu’elle entretenait en son cœur, faisaient qu'elle continuait à marcher vers l’Eden qu’elle était persuadée d’atteindre.

Malheureusement, en cours de route, elle rencontra les pires des créatures qui peuplaient ce monde, des adultes. En dépit du sentiment d’urgence qui s’était emparé d’elle dès lors que son chien avait senti le danger, les deux hommes avaient fondu sur elle. Malcolm leur tournait autour en grognant et aboyant, mais il fallait avouer qu’il n’était pas bien impressionnant, et il fit plus rire les assaillants qu’il ne les inquiéta. Joanie réalisa soudain qu’elle connaissait ces rires gras et stupides… les voyous de Lubec ! Repensant avec terreur à ce qu’ils avaient fait subir au basset des voisins, elle fixa Malcolm dans les yeux et murmura entre ces lèvres : « Va-t-en ! Sauve-toi ! » Comme s'il pouvait l’entendre, mais c’était peine perdue, le chien restait là, il voulait la sauver, elle le sentait. Alors, avant que ses agresseurs ne l’assomment, elle se força à haïr son chien et elle l’insulta.
- « Fiche-moi la paix, abruti de clébard !!!!! »

Et elle sombra. Lorsqu’elle ouvrit les yeux sur le sol poussiéreux qui défilait sous elle, elle se souvint. L’un des benêts la portait sur ses épaules et pas trace de Malcolm… et à nouveau ce vide en son esprit. Il sembla alors à Joanie qu’elle avait perdu une partie d’elle-même. Elle sanglota. Au cours d’une halte pour que ses deux chevaliers servants puissent se soulager la vessie, manger un peu et la toucher de façon obscène entre deux gifles, une baudroie verte décida d’étaler ses longs filaments vers eux. Joanie, résignée à mourir avec ses ravisseurs, ne tenta rien pour se défendre. Elle avait tout perdu. Pourtant, rien ne lui arriva, une petite troupe de Pans venus d’Eden la sauvèrent et la ramenèrent avec eux.

Description physique :
Joanie est une grande jeune fille dont la démarche légère reflète le tempérament enjoué. Son dynamisme naturel qui l’amène bien souvent à aimer les activités de plein air, l'a dotée d’une silhouette finement musclée et explique sa préférence pour des vêtements légers et décontractés qui n’entravent pas ses mouvements. Ses longs cheveux roux, souvent attachés, découvrent une minois avenant, un teint de porcelaine et des yeux bleus pétillant de gentillesse.

Caractère :
Joanie est très sociable et altruiste. Si quelqu’un est seul, elle lui tient compagnie, si quelqu’un va mal, elle l’écoute, si quelqu’un a faim, elle lui donne à manger… Elle s’applique à répandre le bonheur autour d’elle et à profiter de chaque moment passé sur cette belle terre pour ne rien regretter le jour où Dieu la rappellera à lui. Oui, elle est croyante et pratiquante, mais a décidé de ne pas s’encombrer de dogmes trop intolérants. Sa foi est juste un moyen de cultiver son espoir. Si elle aime son prochain, elle respecte au moins autant la nature et adore jouir de sa beauté et de ses bienfaits. Par conséquent, elle condamne sévèrement ceux qui souillent la planète ou blessent un animal pour autre chose que pour survivre. C’est bien joli tout ça, mais ce comportement profondément optimiste a tendance à exacerber sa sensibilité et son entêtement au détriment de toute méfiance ou toute prudence.

Altération :
Depuis la Tempête, les enfants et les adolescents survivants développent d'étranges facultés. Joanie est télépathe mais elle est bien loin de s’en douter ! Pour le moment, ça se limite à une forte empathie envers les animaux car leur cerveau est plus simple que celui des hommes. Pour l'instant, elle ressent inconsciemment des besoins ou des émotions primaires.

Possessions :
- Les vêtements qu’elle portait en arrivant (jean, débardeur, chemise à carreaux, veste en jean et chaussures de marche)
- Un sac à dos avec un plaid, une gourde, une trousse de secours, un couteau suisse, un briquet et une mini-Bible
- Une branche dont elle a fait un bâton de marche.


Dernière édition par Joanie Potter le Ven 26 Aoû 2011 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joanie Potter
Pan
avatar

Messages : 295
Points : 317

Feuille de personnage
Age PJ: 15 ans
Site panesque ou ville: Eden
Altération ou métier: Télépathe

MessageSujet: Re: Joanie Potter   Mar 30 Aoû 2011 - 15:03

Mes aventures sur Autre-Monde
Les RP auxquels j'ai participé.

INTRIGUE : DANGER IMMEDIAT

Juin 2009 :
- Les jeux d'été - TERMINE

Juillet 2009 :
- Chroniques d'une guerre annoncée - Part one - TERMINE
- Chroniques d'une guerre annoncée - Part two - TERMINE

Août 2009 :
- Chroniques d'une guerre annoncée - Part three - TERMINE
- Chroniques d'une guerre annoncée - Part four - TERMINE

RP LIBRES

Septembre 2009 :
- L'effet papillon - TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
 
Joanie Potter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Présentation de Albus Potter
» Harry Potter ( l'Elu )
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Persentation Paris Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde :: Au Petit Matin :: Les Survivants :: Les Pans-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mondes parallèles